Points de dentelles : l’art d’Alençon

En novembre 2010, la dentelle d’Alençon fut inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO. Retour sur un artisanat élevé au rang d’art.

Maintien d’une tradition

La reconnaissance, par l’UNESCO, de l’importance historique des points délicats et particuliers créés par les dentellières d’Alençon, n’a pas seulement une valeur symbolique. Il s’agit aussi, concrètement, de donner les moyens à cet art de se perpétuer. C’est le rôle de l’Atelier national du Point d’Alençon, où une douzaine de dentellières approfondissent leur savoir-faire.  Il  faut pas moins de  25h de travail pour créer un motif de dentelle de la taille d’un timbre-poste… et à ce niveau de précision, la dentelle n’a pas uniquement comme vocation de décorer des vêtements.

Continuer la lecture